Le gouvernement vient d'annoncer que le montant maximum d’une levée de fonds en crowdfunding va passer de 1 million à 2.5 millions d'euros. Des évolutions réglementaires sont encore à venir et le financement participatif pourrait servir à d'autres secteurs comme l'hotellerie ou les équipements publics.

Le crowdfunding immobilier servant à financer directement l'économie réelle du logement, on pourrait se demander pourquoi celui-ci ne bénéficierait pas d'un avantage fiscal pour compenser la prise de risque d'un investisseur.

Découvrir l'article