Plusieurs plateformes de crowdfunding immobilier ont été créées en Espagne depuis 2015 dont Housers.es ou Inveslar.com.

Premier élément important: la loi de financement patronale espagnole limite l'investissement de chaque investisseur à 3 000 euros par projet et 10 000 euros annuel par plateforme.

Deuxième élément important: l'usage du big data pour analyser le potentiel et les risques d'un projet immobilier avant de le proposer aux investisseurs.

Découvrir l'article