Le problème actuel : malgré la mise en ligne de leur projet sur une plateforme de crowdfunding, les promoteurs n'ont pas la garantie de lever rapidement et en totalité les fonds dont ils ont besoin, celà dépendra de l'investissement de "la foule" (le "Best Efforts" model). Or les promoteurs peuvent avoir besoin des fonds très rapidement pour ne pas rater une opportunité.

La solution, le préfinancement (le "pre-funding") : c'est la plateforme qui fournit l'intégralité des fonds au promoteur et celà dans un délai très court. Puis la plateforme propose le projet à "la foule" (une forme de refinancement). Le risque est alors supporté par la plateforme et les intérêts de celle-ci sont largement alignés avec ceux des investisseurs.

Le prérequis : la plateforme doit avoir la capacité financière d'avancer les fonds. Ceci peut passer par une augmentation de capital de la plateforme ou une ligne de crédit auprès d'une banque ou investisseur institutionnel.

Le préfinancement se développe aux Etats-Unis et pourrait y devenir standard. A quand cet élargissement de l'offre en France?

Découvrir l'article