Dans son rapport sur le financement participatif la Commission Européenne constate que les pays membres de l'UE instaurent des cadres réglementaires sans véritable harmonisation au niveau européen.

On constate l'arrivée d'institutionnels (banques, fonds d’investissement, sociétés de gestion, business angels) dans le financement participatif notamment en Grande-Bretagne. 28% des plateformes en activité se trouvent en Grande-Bretagne, 15% en France.

Même si les risques au niveau national sont bien identifiés par les investisseurs, il faut également traiter la problématique du financement transfrontalier.

Découvrir l'article