Comme nous vous l'annoncions au mois de janvier le groupe Terlat était placé en redressement judiciaire. Celui-ci vient d'annoncer qu'il n'a pas réussi à sortir de cette procédure et qu'il ne pourra pas rembourser ses investisseurs (crowdfunders, autres investisseurs privés ou institutionnels et aussi probablement banques).




Les plateformes de crowdfunding Anaxago et Wiseed ne sont pas impactées de la même manière. Les investisseurs de Wiseed avaient financé la société Terlat qui avait ensuite utilisé ces fonds pour financer ses projets immobiliers alors que les investisseurs d'Anaxago avaient financé directement les sociétés de projet.

Les sociétés de projet sont beaucoup moins impactées financièrement par la faillite de Terlat, elles restent propriétaires des fonciers et des immeubles en construction, mais il faut désormais trouver un repreneur qui achèvera chacun des programmes immobiliers.

Que retenir de l'affaire Terlat ? A mon avis, il faut retenir deux éléments essentiels. Le premier est d'investir de préférence dans la société du projet (qui reste propriétaire de l'actif) plutôt que dans les fonds propres du promoteur. Le deuxième élément est la diversification, c'est primordial.