Du côté des FinTech, que le rapport choisit de mettre en avant, les critères du crowdfunding vont être dépoussiérés : le seuil autorisé par projet pour le financement participatif va passer de 2,5 à 8 millions d'euros. Dans le cadre de la loi Pacte, les titres financés via des plateformes de crowdfunding seront ouverts aux PEA-PME. Enfin, des levées transnationales seront permises par la création d'un passeport européen.

Découvrir l'article