Hellocrowdfunding en tant qu'agrégateur recense les projets de crowdfunding immobilier et réalise ainsi le baromètre du crowdfunding immobilier. Plus de 800 projets, 350 promoteurs et 32 plateformes y sont recensés.

Hellocrowdfunding profite de ce début d'année pour présenter le baromètre annuel 2018, en partenariat avec la plateforme Fundimmo.




Réalisé auprès de 32 plateformes ce baromètre montre la bonne santé du secteur : des financements en hausse de 83%  et des remboursements en hausse de 90% par rapport à 2017. L'encours du crowdfunding immobilier a augmenté de 130 millions d'euros en 2018 (185 millions financés contre 55 millions remboursés).


Dans nos estimations de l'année passée nous tablions sur 150 projets remboursés en 2018, nous avions vu juste. Ceci montre surtout que les remboursements sont conformes aux attentes et que le taux défaut est faible (0.67%). En effet le taux de défaut sur la partie immobilier du crowdfunding est bien plus faible que sur les autres secteurs, mais gardons à l'esprit qu'une vingtaine de projets sont actuellement en retard (8.24% des projets). Un projet est considéré comme étant en retard lorsque l'échéance maximale de remboursement prévue contractuellement est dépassée. Pour certains projets une négociation à l'amiable est possible, pour d'autres des procédures judiciaires sont en cours. Les plateformes communiquent peu sur ce sujet, d'une part pour mener à bien les procédures en cours, d'autre part pour préserver leurs réputations.


Le montant moyen d'une collecte (539 000 euros) est en hausse de 18%, nous voyons de plus de plus de projets à plus d'1 million d'euros voire même des projets à 2.5 millions d'euros qui est le plafond légal actuel. Ce plafond devrait passer à 8 millions d'euros dans le cadre de la loi PACTE.


En conséquence de ce plafond en augmentation, la durée de placement a considérablement augmenté en 2018 (23 mois au lieu de 18 mois). Une durée contractuelle plus longue permet également de mieux gérer les potentiels retards.


Le rendement annuel est en baisse, il passe de 9.9% à 9%. En effet, les promoteurs mettent les plateformes en concurrence et comme celles-ci ont une communauté d'investisseurs suffisamment importante pour continuer à lever des fonds dans un temps record, elles acceptent de baisser les taux.


Notons que les investissements se font en grande majorité en obligations (98%). Les projets se situent majoritairement dans des régions dynamiques et 73% des projets concernent du résidentiel. On constate une diversification vers des projets dans le tertiaire et l'aménagement de foncier.


Un cadre réglementaire est en cours de définition pour le crowdfunding locatif. 2019 devrait voir arriver ses premiers projets.


Revoir le bilan 2017.

Hellocrowdfunding vous souhaite une bonne année 2019 et une foultitude de sorties positives.