Quelques chiffres

Hellocrowdfunding est l'agrégateur du crowdfunding immobilier. A ce titre nous publions mensuellement le baromètre du crowdfunding immobilier.


L'intérêt grandissant des investisseurs pour la promotion immobilière est très clair. La problématique des plateformes est alors de trouver toujours plus de projets de qualité :

Augmentation de 60% des fonds levés. 100 millions d'euros ont été levés en 2017, 62 millions avaient été levés l'année dernière.

Montant moyen des collectes : 460.000 euros

Ticket moyen : 4.900 euros

Taux de rendement moyen : 10%

Durée moyenne : 18 mois



Hellocrowdfunding le répéte constamment, ce qui fait et fera le succès du crowdfunding immobilier c'est la capacité des plateformes à s'assurer du bon déroulement des projets et surtout de leur remboursement. L'augmentation des remboursements en 2017 est de 120% : 33 millions d'euros ont été remboursés cette année, 15 millions avaient été remboursés l'année dernière.

Et on s'attend à 150 projets supplémentaires remboursés en 2018, soit encore 55 millions d'euros


Rétrospective 2017


Scoring et indicateurs. Hellocrowdfunding a mis en place ses propres indicateurs de performance du crowdfunding immobilier. Financement Participative France (FPF) a lancé une initiative d'harmonisation des indicateurs de performance (encore peu suivie par les plateformes de crowdfunding immobilier). Certaines plateformes ont également mis en place le scoring de projets.



Le cas Terlat. La faillite du promoteur Terlat fait figure de cas d'école et représente le premier défaut du crowdfunding immobilier, mais d'autres projets sont en retard (échéance contractuelle dépassée) et certains d'entre eux finiront ou ont peut-être déjà discrètement fini en défaut.

Ne pas oublier que les plateformes ne sont que des intermédiaires, il faut sélectionner vos projets et promoteurs avec soin. Une plateforme est notamment régulièrement citée comme étant très opaque dans sa communication vis-à-vis de ses investisseurs.



Arrivée des institutionnels. La foule n'est plus seule à financer les projets de crowdfunding immobilier. De plus en plus d'investisseurs institutionnels et family offices participent à l'aventure au côté des investisseurs particuliers.



Perspectives 2018


Plus de 220 opérateurs immobiliers (promoteurs, marchands de biens, lotisseurs) sont recensés sur Hellocrowdfunding. Encore une fois l'enjeux pour les plateformes sera de trouver de nouveaux opérateurs et projets de qualité. Pourquoi les promoteurs font-ils appel au financement participatif ?



Flat tax. A partir du 1er janvier 2018 les revenus issus du crowdfunding immobilier seront taxés à un taux unique de 30%. Aujourd'hui ces revenus sont encore soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvementssociaux. Ainsi un taux de 10% bruts donnera un taux de 7% nets demain au lieu de 3.95% nets actuellement, pour les contribuables imposés dans la plus haute tranche marginale.



Ubérisation des SCPI. Un cadre réglementaire serait en cours de définition pour le crowdfunding locatif. Ceci permettra aux plateformes de proposer des produits d'investissement locatif et de venir en concurrence directe des SCPI. Ce type de crowdfunding s'adressera plus à un investisseur qui souhaite s'impliquer dans le choix de l'actif et dans les prises de décisions de gestion, tout le contraire des SCPI dont le principal défaut est l'absence de contrôle des associés sur le choix et la gestion des actifs. Ainsi le crowdfunder pourra composer et gérer son propre portefeuille d'actifs, à condition d'en avoir les moyens financiers, le temps et l'envie.

Il est probable que l'investisseur averti continuera à préférer les SCPI pour la mutualisation des risques, la liquidité des parts et la tranquillité de gestion. Pour être attirant le crowdfunding locatif devra proposer des rendements bien supérieurs aux SCPI et des frais bien inférieurs.



Qui n'a pas entendu parler du bitcoin ? Son cours s'envole suite à la forte médiatisation de ces dernières semaines. Cette cryptomonnaie repose sur la technologie blockchain, qui pourrait révolutionner tous les domaines de l'économie, notamment ceux de la finance et de l'immobilier. Certaines plateformes de crowdlending émettent déjà des minibons par la blockchain avec l'objectif de permettre leur échange sur le marché secondaire grâce à la traçabilité des opérations.



Revoir le bilan 2016.

Hellocrowdfunding vous souhaite de bonnes fêtes 2017 et une foultitude de sorties positives en 2018.